Covid-19 et collectivités #1 : Notre série d’analyse sur le pilotage financier et la gestion des services publics face à la crise

Partager sur linkedin
Partager sur twitter
Partager sur facebook
Partager sur email

La France est actuellement confrontée à une crise sanitaire majeure. Face à la pandémie, le gouvernement a pris des mesures afin de limiter l’onde de choc sur les services d’urgence des établissements publics de santé. La principale mesure, le confinement, se traduit par une réduction importante de l’activité économique.

Pendant cette période, les collectivités doivent assurer la continuité des services publics (fonctionnement de l’alimentation en eau potable, assainissement, transports, assistance sociale aux personnes fragiles, contrôle du respect des mesures de confinement…). Actuellement pleinement engagées dans la gestion de la crise sanitaire, elles devront également faire face demain à la seconde vague, économique celle-ci. Les collectivités devront alors contribuer à la relance de l’activité, repenser leurs politiques et apporter un soutien à certains acteurs durablement affectés par la crise.

Les décideurs se trouveront ainsi face à une situation bien différente de celle ayant motivé leur campagne électorale : loi d’urgence Covid-19, évolution des besoins des administrés, situation financière détériorée. Ce sont toutes les strates de collectivités et leurs partenaires qui seront touchés (SEM, délégataires et prestataires, associations, logement social, etc.)

Dans cette situation exceptionnelle, les équipes de FCL Gérer la Cité sont pleinement mobilisées pour apporter leurs compétences aux côtés des collectivités.

 

Nous vous proposons cette semaine à travers une série d’articles une réflexion transversale sur les facteurs de risque et zones d’incertitudes qui vont se présenter à vous. Nous traiterons notamment :

  • La stratégie financière dans l’urgence
  • La révision de la trajectoire financière à moyen terme
  • Les conséquences en matière de continuité du service public et de contrats

 

Certaines réflexions sont de premier ordre face à l’urgence alors que d’autres problématiques seront à gérer après la sortie de crise.