French mobility, la communauté au service de la mobilité du quotidien

Partager sur linkedin
Partager sur twitter
Partager sur facebook
Partager sur email

Ouverte à tous les acteurs concernés par les enjeux de mobilité, la démarche «FRANCE MOBILITÉS– FRENCH MOBILITY» a été initiée en janvier 2018 à la suite des Assises Nationales de la mobilité. Cette démarche s’inscrit en cohérence avec le projet de loi d’orientation des mobilités qui souhaite des solutions plus respectueuses de l’environnement, plus pertinentes, et surtout accessibles à tous.

Doté d’un plan d’action à horizon 2 ans, la démarche repose sur 3 objectifs :

  1. Créer une communauté d’acteurs qui jouent un rôle dans les mobilités ;
  2. Faciliter les expérimentations et le passage à grande échelle des solutions innovantes ;
  3. Déployer des solutions innovantes pour tous, et dans tous les territoires, particulièrement en zones rurales et périurbaines.

La démarche s’appuie sur 6 actions prioritaires :

  • Être un facilitateur qui doit permettre un meilleur échange d’information entre administrations, entrepreneurs, collectivités, Start-Up.. Et ainsi orienter les porteurs de projets vers les bons interlocuteurs.
  • Le lancement d’une plateforme collaborative afin d’offrir aux différents acteurs des solutions adaptées à leurs besoins. C’est pour les acteurs économiques un moyen de visibilité et pour les territoires un moyen d’accès à de nouvelles solutions.

L’appui à l’ingénierie des solutions de mobilité dans les territoires peu denses pour lesquels les solutions peinent souvent à se développer. Pour faire face à ce défi la démarche a organisé l’AMI « FRANCE MOBILITÉS – FRENCH MOBILITY – Territoires d’expérimentation de nouvelles mobilités durables » qui a permis d’identifier une cinquantaine de solutions innovantes de mobilité pour les territoires.

La création d’une culture innovation et mobilité par des actions, d’acculturation et d’appropriation, destinées à tous les publics intéressés par ces problématiques. Ces actions prendront la forme d’évènements ou encore de programmes de formations développés sous le haut patronage de l’UNESCO et soutenu par le Ministère des Transports.

L’appropriation de l’achat innovant par les collectivités territoriales, l’état et les établissements publics, dont l’ambition est de faciliter le recours à des solutions innovantes pour les acheteurs publics. Par exemple, et à titre expérimental pour 3 ans, les acheteurs soumis à l’ordonnance du 23 juillet 2015 peuvent conclure avec des PME un marché public négocié sans publicité ni mise en concurrence préalables portant sur des travaux, fournitures ou services innovants et répondant à un besoin dont la valeur estimée est inférieure à 100 000 € HT.